Comment devenir coach sportif ?

Comment devenir coach sportif ?

Vous êtes passionnés de sport et vous aimeriez devenir coach sportif, mais connaissez-vous les exigences et les enjeux de ce métier encore méconnu ? Savez-vous vers quelles formations vous diriger ? Avez-vous une idée de combien gagne un coach sportif ? Quelles compétences sont nécessaires pour exercer et être compétent dans cette activité ? Restez connectés, dans quelques instants, vous saurez tout sur le métier de coach sportif.

INTRODUCTION

Ce qui est sûr, c’est que « coach sportif » est un métier très à la mode aujourd’hui, ça fait très américain… On imagine volontiers le coach sportif entouré de femmes aux corps de rêve exécutant des mouvements de fitness autour d’une piscine, à l’opposé du modeste et un peu moins sexy « professeur d’EPS », qu’on imagine plus dans un collège ZEP de banlieue parisienne en train de s’épuiser à faire aimer les barres parallèles à des adolescents révoltés.

Mais si on s’efforce de dépasser ces clichés et qu’on s’intéresse de près à cette profession, on constate que la piscine et les femmes aux corps de rêve ne sont pas toujours le reflet de cette activité qui s’avère extrêmement exigeante et difficile. Passons en revue toutes les étapes et toutes les compétences qui vous permettront de rejoindre la famille restreinte et néanmoins privilégiée des coachs sportifs.

LES ORIGINES DU MÉTIER

Le coaching est un terme issu de l’entraînement des sportifs de haut niveau, qui signifie l’accompagnement vers la performance. Le terme « coach » est anglais, il correspond au verbe « to coach » : entraîner, accompagner, motiver (contexte sportif).

En France, le terme coach apparaît dans le monde sportif dans les années 80 où il tend à remplacer celui d’ « entraîneur » : c’est le début d’un nouveau mouvement, d’une nouvelle manière de concevoir l’encadrement des athlètes. Le grand public s’est véritablement familiarisé avec ce terme depuis la Coupe du Monde 98 et Aimé Jacquet. C’est LE coach qui a amené l’équipe de France de football à la victoire.

Dans les années 90, cette notion de coaching s’est étendue à d’autres horizons que le sport de haut niveau. En effet, en utilisant les techniques et les méthodes d’accompagnement des champions dans d’autres domaines, on s’est rendu compte que ce transfert apportait des résultats très probants.

Aujourd’hui le coaching est une discipline qui s’exerce dans différents contextes :

  • Le coaching sportif : sport de haut niveau, remise en forme, accompagnement personnalisé vers des objectifs divers (perte de poids, musculation, diététique…)
  • Le coaching personnel : développement personnel, coaching de vie, gestion des émotions, coaching en relations humaines, coaching en séduction, lutte contre la dépression …
  • Le coaching d’entreprise : management, leader ship, coaching de carrière, coaching de cadres, de managers, coaching en création d’entreprises…

QUE VEUT DIRE « COACH SPORTIF » ?

A présent, focalisons-nous sur ce qui nous intéresse : le coaching sportif. Aujourd’hui, que signifie l’appellation « coach sportif » ? Que veut réellement dire « devenir coach sportif  » ? La difficulté à donner une définition précise à ce titre réside dans le fait qu’il est utilisé dans différents contextes. Dans cet article, le terme « coach sportif » désignera le métier de coach sportif à domicile indépendant.

L’ambiguïté naît du fait que d’autres personnes se proclament aussi coach sportif sans pour autant exercer à domicile et de manière indépendante (les coachs en salles par exemple). Pourquoi cette confusion ?

Tout simplement parce que le métier de coach sportif n’existe pas, ou plutôt pas vraiment. En effet, ce titre n’est pas délivré par un diplôme d’Etat officiel. Il existe un grand nombre de diplômes dans le domaine du sport, mais aucun avec la mention « coach sportif ». Le métier de coach sportif n’est pas légiféré, c’est-à-dire qu’il n’est pas encadré par des lois, l’appellation n’est donc pas protégée, ni même clairement définie.

Le métier de coach sportif s’apparente plus à une variante professionnelle qu’à un métier à part entière, mais rassurez-vous, il ne s’agit là que d’une analyse institutionnelle. Le fait d’exercer en tant que coach sportif est parfaitement légal et autorisé, dans la mesure où l’on déclare ses revenus et où l’on respecte les lois existantes. Il n’y a donc pas de barrières légales au fait de devenir coach sportif.

Pour clarifier les choses, voici un tableau avec les principaux métiers du sport et les appellations officielles protégées (liste non exhaustive) :

comment devenir coach sportif

QUELLE FORMATION POUR DEVENIR COACH SPORTIF ?

Attention, ce n’est pas parce que le métier de coach sportif n’est pas (encore) légiféré qu’il ne nécessite pas une solide formation. On peut même dire que c’est l’un des métiers du sport qui demande le plus de polyvalence dans les savoirs et compétences.

Même s’il n’existe pas de diplôme officiel de coach sportif, il est communément admis que le métier tourne quand même essentiellement autour du fitness et de l’entraînement sportif. Il faut donc détenir un diplôme dans le domaine. En complément de votre formation, d’autres savoirs devront être maîtrisés, parfois au prix de recherches et travaux personnels.

En fait, tout dépend des prestations que vous souhaitez proposer à vos clients, plus vous serez formés, plus vous pourrez proposer de services. Ainsi, certains coachs sont spécialisés, d’autres peuvent s’adapter à tout type de demande.

Pour devenir coach sportif, il faut être en possession de l’un de ces diplômes :

Diplômes de fitness :

  • Le DEUST Métiers de la forme : c’est la meilleure formation de fitness qui existe en France. Le diplôme se passe en deux ans à l’université (niveau BAC +2).
  • Le BPJEPS AGFF : comporte deux mentions : « Forme en cours collectifs » et « Musculation ». Ce diplôme d’Etat se passe en deux ans avec des organismes privés et souvent dans le cadre de l’alternance (niveau BAC).

Diplômes de préparateur physique :

  • La Licence ou le Master STAPS mention entraînement : formation universitaire orientée sur la préparation physique et le sport de haut niveau, conférant un niveau BAC +3 ou BAC +5.

Diplômes d’entraîneur :

  • Les BPJEPS (niveau BAC), les DEJEPS (niveau BAC +2) ou les DESJEPS (niveau BAC +3) sont des diplômes d’entraîneurs spécifiques à une discipline (anciennement BEES) qui confèrent également de solides compétences en matière d’entraînement sportif.

La formation optimale et idéale serait d’être en possession d’un master 2 STAPS et d’un DEUST « métier de la forme ». Cela représente quand même un cursus scolaire assez lourd. Désolé de décevoir ceux qui pensaient que le métier de coach pouvait être envisagé sans passer par les études !

Autres formations ou diplômes pour compléter sa formation :

  • Divers diplômes en préparation physique
  • Formation en nutrition et diététique
  • Formation aux méthodes de remise en forme (pilates, yoga…)
  • Formation en sophrologie, massage, relaxation
  • Formation en marketing
  • Formation en relations humaines

La formation et le premier diplôme obtenu doivent être considérés comme un socle et non comme une fin en soi. Il est absolument fondamental pour un coach sportif de continuer à se former tout au long de sa carrière. Ce métier nous amène à toucher du doigt et à appréhender un nombre incalculable de connaissances, il y a de quoi apprendre toute sa vie.

EXPÉRIENCE NÉCESSAIRE

Être, ou devenir coach sportif, ce n’est pas seulement avoir une formation, il faut aussi avoir un vécu, c’est essentiel. Un vécu sportif bien sûr. Comment envisager de devenir professionnel du sport sans en avoir fait à un bon niveau pendant de nombreuses années ?

Un coach sportif est un passionné de sport, quelqu’un qui s’entraîne depuis très longtemps. Ce n’est pas une vocation qui peut naître du jour au lendemain, dans le cadre d’une orientation professionnelle. Tout le monde ne peut pas devenir coach sportif, il ne suffit pas de le vouloir, il faut aussi être légitime à ce poste.

La légitimité nous est apportée par plusieurs choses :

  • nos diplômes
  • notre passé sportif
  • notre expérience en tant qu’entraîneur
  • notre apparence physique

Idéalement, le coach sportif devrait avoir une expérience avec le sport de haut niveau en tant qu’athlète. Comme nous l’avons vu au début de l’article, l’essence même de ce métier et du coaching, au sens large du terme, est issue du sport de haut niveau. De ce fait, une expérience du sport de haut niveau devient un atout fort en terme de légitimité. Cependant, ce n’est pas forcément obligatoire, une pratique à un niveau élevé dans une discipline sportive peut suffire.

Bref, tout ça pour dire que si vous n’êtes pas un vrai sportif à la base, ce métier n’est pas fait pour vous.

La légitimité nous est aussi fortement apportée par notre expérience, la plupart des coachs sportifs ont eu une vie avant ce métier, souvent en tant qu’entraîneur en club ou en salle. Être déjà entraîneur depuis plusieurs années est vraiment un plus pour devenir un coach sportif compétent. Avoir travaillé avec différents publics nous apporte aussi des connaissances et un recul important dans notre activité. Le coach sportif doit être un spécialiste de la pédagogie sportive et doit être capable de s’adapter à tous les profils d’élèves.

En outre, un coach crédible est un coach qui est « sportif » au sens commun du terme. Il doit avoir une excellente forme et son apparence physique doit refléter ses valeurs et ses enseignements. Si vous êtes en surpoids et que vous ne faites plus de sport depuis un certain temps, vous ne pouvez pas être crédible en tant que coach sportif.

COMPÉTENCES MARKETING ET COMMERCIALES

Pour exister et pouvoir exercer sa profession, le coach sportif, qui est un travailleur indépendant, va devoir se constituer une clientèle, la fidéliser et la renouveler. Cela constitue un défi de taille.

Au-delà des compétences sportives, le coach devra aussi avoir des aptitudes en marketing et commerce afin de pouvoir trouver ses futurs clients et se vendre.

Beaucoup de coachs sportifs abandonnent leur activité faute de clients, non pas qu’ils ne soient compétents en tant que coach, mais sans client, pas de coaching et sans coaching, pas d’argent.

La première étape en début de carrière consiste donc à créer un plan et une stratégie de communication pour se constituer une clientèle. Cela peut passer par la création d’un site internet, par la publicité, par des actions de partenariat…

Le coach sportif doit organiser son business, il doit définir sa cible, ses prestations, ses tarifs… Tout doit être préparé et réfléchi en tenant compte de plusieurs facteurs comme le lieu d’exercice, la concurrence, les effets de mode, etc.

En outre, le coach doit également avoir une stratégie de suivi et de fidélisation de ses clients.

STRUCTURE JURIDIQUE

Pour exercer en tant que coach sportif, il faut bien évidemment avoir une entité juridique. Cela passe par la création d’une société. Le statut de l’auto-entrepreneur est actuellement une excellente alternative pour débuter une activité indépendante sans risques ni frais engagés.

En plus d’être un professionnel du sport, compétent en marketing et en commerce, le coach sportif doit en plus s’autogérer d’un point de vue juridique. Il doit déclarer ses revenus, établir des factures, gérer sa comptabilité…

Ça commence à faire beaucoup de chose tout ça ! Certains ont peut-être même déjà décroché de l’article. On comprend mieux pourquoi peu de personnes parviennent à durer dans ce métier.

COMBIEN GAGNE UN COACH SPORTIF ?

Après avoir vu combien cette profession s’avérait exigeante, abordons maintenant un sujet qui intéresse tout le monde et qui est souvent tabou : l’argent.

Combien gagne un coach sportif ? La réponse est simple, tout dépend du nombre d’heure qu’il dispense. Plus il travaillera, plus il gagnera.

Si l’on considère qu’un coach sportif auto-entrepreneur donne 20 heures de coaching à domicile par semaine, facturées 60 € de l’heure. Après avoir payé ses charges, l’heure de travail ne lui rapporte plus que 44 € NET, ce qui revient à un total de 3520 € NET par mois.

Attention, ce montant est à prendre avec des pincettes (très petites même). Premièrement, parce que réaliser 20 heures de cours par semaine d’une manière régulière est très difficile. Peu de coachs font autant d’heures, je dirai que le chiffre de 15 heures par semaine est déjà beaucoup plus réaliste et représentatif de l’activité.

N’oubliez pas qu’un coach se déplace au domicile de ses clients, c’est-à-dire que pour une heure de cours, il y a souvent une heure de trajet entre l’aller et le retour. A ce rythme-là, la journée et les heures passent vite.

D’autre part, le salaire énoncé ne prend pas en compte toutes les charges qui incombent à un coach indépendant : frais d’essence, assurance professionnelle, impôt sur les entreprises, matériel, frais de communication,… Ces dernières sont à déduire du salaire et représentent des sommes non négligeables.

En outre, il est très difficile de travailler dans certaines périodes comme le mois d’août par exemple, encore un élément à prévoir. Et sachez qu’un travailleur indépendant n’a pas de congés payés, il devra donc anticiper et mettre doublement la main à la poche pour partir en vacances.

Pour résumer, je dirais qu’un excellent coach sportif doté d’une bonne clientèle et d’un bon réseau peut effectivement bien gagner sa vie, jusqu’à 4000 € par mois.

Un coach en début de carrière devra plus raisonnablement se préparer à un salaire plus modeste, compris entre 1000 et 1300 € par mois.

CONCLUSION

J’ai tenté à travers cet article de présenter au mieux et avec le plus d’objectivité possible le métier qui est le mien depuis maintenant sept ans.

Le métier de coach sportif est un métier exigeant, qui doit être nourri par une grande passion, une forte capacité de travail, un sens et un goût prononcés du contact ainsi que de nombreuses compétences transversales.

Un bon coach est un sportif accompli, un expert de l’entraînement sportif, un pédagogue pointu, un commercial et une personne sensible et tournée vers les autres.

Au-delà du sport et des objectifs de remise en forme, la véritable valeur de ces collaborations entre « coachs » et « coachés » réside dans le partage et l’échange.

Le sourire de l’autre devient rapidement la récompense ultime du coach et quand on en arrive là, on touche à l’essence véritable de ce métier : le rapport humain.

Matthieu Verneret

Références : Coachez votre vie – C.PINNA, J.PALAZZOLO – édition Odile Jacob 2007 ; Le sport, petit abécédaire philosophique – I.QUEVAL – édition Larousse 2009 ; Dictionnaire des APS – J.FERRE, B.PHILLIPE – édition Amphora 1998.



avatar

Je suis coach sportif professionnel, auteur spécialisé dans le fitness, la forme et le bien-être depuis de nombreuses années. Par ailleurs, j'ai été compétiteur de haut niveau en karaté. Sur ce blog, je vous livre tous mes meilleurs conseils pour être au top de votre forme et développer tout votre potentiel.


3 thoughts on “Comment devenir coach sportif ?

  1. AUGE

    Salut Matthieu,

    Merci pour cet article qui est très claire.

    personnellement je souhaiterais créer mon activité de coach sportif, en complément de mon activité de commercial salarier.

    Sportif depuis mon enfance j’ai toujours joué au rugby à bon niveau et souhaite profiter de mon temps libre pour allier sport et business.

    Si on peut échanger à ce sujet, j’en serais ravis.

    Sportivement.

    Jonathan

    répondre
  2. LETELLIER

    Salut Matthieu,
    Moi j’ai 54 ans, j’ai été footballeur jusqu’à 30 ans, puis joggeur de 30 à 45 ans ( avec une quarantaine de Kms par semaine) Je faisais en même temps de la Musculation dans la petite salle communale de ma région.
    J’ai aussi obtenu mon brevet parachutistes chez les commandos de l’air pendant mon service militaire.
    Et maintenant depuis 10 ans je suis accro à la Musculation, je suis devenu le secrétaire de mon club, et même le principal responsable de la salle où je pratique.bref, je vie SPORT et le sport est ma vie. Les aléas de la vie on fait que je n’en n’est pas fait mon métier ET ça je le regrette. Je souhaiterais maintenant apporter mes années d’expérience sportives aux jeunes et moins jeunes, Mais pas professionnellement, pense tu qu’il existe une petite formation qui donnerais les bases « du coaching  » avec certificat a l’appui, de façon à être crédible auprès des adhérents mais aussi pour moi.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *